Chronique 15 – le patrimoine de style Four Squares

Chronique 15 – le patrimoine de style Four Squares

La maison Four Squares se caractérise par sa volumétrie à la verticale accentuée par le dépouillement du décor, puisque peu ornementée. Les fenêtres plutôt allongées sont percées à intervalles réguliers; en général un triplet par face est ainsi disposé.

foursquare-patrimoine-chronique-rncultureCette propriété de l’avenue Murdoch est un bel exemple de ce style. Son carré à la verticale et le toit en pavillon percé d’une lucarne à croupe sont en effet les caractéristiques principales associées au Four Squares. Les triplets de fenêtres à l’étage sont une particularité de Rouyn-Noranda où l’on retrouve ce type d’ouvertures mises en marché dans les années 1930-1950.

foursquare-patrimoine-chronique-culturelleLe bâtiment abritant les anciens bureaux administratifs de la Division Kipawa Noranda de la Canadian International Paper, situé sur la 6e Rue, est un autre exemple de ce style. Bien qu’à l’origine le bâtiment de la CIP ait eu une fonction commerciale, les constructions de style Four Squares étaient habituellement utilisées en milieu rural, où les familles étaient nombreuses. Elles permettaient amplement de se loger, en aménageant l’étage pour les chambres, et en consacrant le rez-de-chaussée aux activités quotidiennes de la maison. Dans le cas des bureaux de la CIP, tout l’espace disponible aura servi à l’aménagement de bureaux, ce qui explique son caractère utilitaire plus qu’esthétique. Construit en 1929, l’intérêt patrimonial de ce bâtiment est principalement lié à son importance historique, puisqu’il est parmi les plus anciens de la ville planifiée de Noranda, et au souvenir de la présence des employés de la compagnie forestière.

Observez autour de vous et amusez-vous à tenter de repérer des maisons Four Squares. Il s’agissait ici de la dernière chronique portant sur les styles des constructions de type résidentiel, cinq autres chroniques suivront touchant des bâtiments de fonctions différentes.

Partager