Chronique 20 – conclusion

Chronique 20 – conclusion

La fierté d’une ville repose sur plusieurs éléments, et l’un de ceux-ci est l’intérêt qu’elle accorde au patrimoine bâti sur son territoire. La formation du Comité histoire et patrimoine de Rouyn-Noranda se veut donc un témoignage en ce sens.

batiment-conclusion-chronique-rnculture
 
Depuis septembre 2006, à l’aide de chroniques présentées toutes les deux semaines dans Le Citoyen, nous avons tenté de sensibiliser la population en la guidant dans le dédale de différents styles du patrimoine bâti que l’on retrouve sur le territoire urbain et rural de Rouyn-Noranda. Chacun de ceux-ci présente des caractéristiques particulières dont nous avons fait sommairement la description dans nos chroniques. Ainsi, le promeneur ne restera pas indifférent lorsqu’il déambulera à travers les quartiers de la ville. Aiguisé par l’information ainsi obtenue, son sens de l’observation lui permettra de remarquer des détails de construction qui, autrefois, lui auraient paru dénués d’intérêt mais qui, aujourd’hui, sont de nature à faciliter l’identification d’un style particulier. Il pourra également suivre le développement de la ville à travers l’évolution de ses constructions.

batiment-conclusion-chronique-rnculture-2
 
Le comité poursuit son travail de sensibilisation auprès de la population en général et constate avec satisfaction un intérêt marqué pour le patrimoine bâti. Le travail du comité permettra également à la Ville de se doter d’un instrument de gestion en la matière.

Les lecteurs intéressés pourront trouver sur le site Web de la Ville de Rouyn-Noranda sous la rubrique « Patrimoine bâti » du portail culturel. Sur ce même site, il est aussi possible de consulter le document intitulé « Étude d’ensemble et inventaire du patrimoine bâti de Rouyn- Noranda » qui contient de nombreuses informations intéressantes.

Nous invitons également les citoyens à nous faire part de leurs commentaires concernant les chroniques dont le comité de rédaction était composé de Lise Paquet, Marie-Claude Leclercq, Judith Frappier et Gabriel Tremblay, en écrivant à histoire.patrimoine@rouyn-noranda.ca

Partager