LA LUMIÈRE, LE VENT, LA DANSE – ROCK LAMOTHE

LA LUMIÈRE, LE VENT, LA DANSE – ROCK LAMOTHE

L’œuvre réalisée pour la Maison Bon séjour de Gatineau s’inscrit dans la démarche de l’artiste axée sur les concepts de construction, de mémoire et de déconstruction. La mémoire, cette faculté de conserver et de rappeler des états, des sens passés et ce qui s’y trouve associé, se construit à l’aide d’images, de mots, d’objets, etc. La déconstruction est souvent amenée par la superposition et la juxtaposition d’images sur des plans différents. À travers l’œuvre La lumière, le vent, la danse…, les repères habituels pour la mise en place de l’espace sont détournés; l’illusion et la réalité se confondent. Seul le réseau personnel de liens et de sens qui nous habite rend possible la construction. L’artiste a imaginé une œuvre dont la thématique, la forme et la couleur peuvent aider les résidants à se resituer dans le connu. Il a choisi le thème du paysage pour cette œuvre qui se déploie du comptoir d’accueil jusqu’à la place publique, dans laquelle il utilise des murs, des piliers, des ouvertures. Le paysage ne sert pas ici d’objet de contemplation, il permet plutôt de faire vivre l’expérience du moment, pour sentir la vibration des feuilles en présence du soleil et du vent, pour sentir et toucher les matières et les textures.

L’artiste

Titulaire d’un doctorat en esthétique et technologie des arts de l’Université de Paris VIII (1991), Rock Lamothe est professeur en arts plastiques à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) depuis 1981. Il fonde et dirige, entre autres, de 2000 à 2004 le baccalauréat interdisciplinaire en création visuelle à l’UQAT, formant de jeunes artistes de la relève. Ses œuvres oscillent entre l’illusion et la réalité, entre l’objectif et le subjectif, entre la figuration et l’abstraction. Depuis 2000, le paysage est une thématique récurrente dans son travail par la simplicité de son rapport à la vie et pour sa complexité interne lui permettant d’être en transformation continue. Il a présenté de nombreuses expositions individuelles et collectives au Québec et à l’étranger. Il a agi à titre de commissaire invité pour les expositions Les Cinq plaisirs capiteux (2009) et Excès et désinvolture (2010) présentées à Montréal ainsi que pour l’exposition MECHANTE PEINTURE (2012) présentée à L’Écart. La Ville de Rouyn-Noranda lui a remis le Prix Artiste lors de la remise des Prix de la culture (2009) et il a reçu le prix Membre à vie 2012 lors de la 12remise des Prix d’excellence en arts et culture du Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue pour souligner sa grande implication dans le milieu culturel régional. Ses œuvres figurent au sein de diverses collections dont celle de Loto-Québec. Une exposition d’envergure aura lieu en septembre 2015 dans les cinq Centres d’exposition de l’Abitibi-Témiscamingue afin de présenter en simultané plus d’une centaine d’œuvres des diplômés et chargés de cours de l’UQAT. Cette exposition vise à souligner la contribution du professeur Rock Lamothe dans le développement des arts visuels de l’Abitibi-Témiscamingue, et ce, depuis 35 ans.

La lumière, le vent, la danse… 
2004
CHSLD Maison Bon Séjour, Gatineau
Fibre de pin, plexiglass, verre laminé, peinture, vernis
Fortin Corriveau Salvail architecture & design
Crédit photo : André Paquin

Partager