Murale de l’aréna Jacques-Laperrière

Murale de l’aréna Jacques-Laperrière

La murale de l’aréna Jacques-Laperrière est une oeuvre de l’artiste Karine Berthiaume. Elle a été réalisée à l’été 2016 par une équipe d’artistes de Rouyn-Noranda, Karine Berthiaume, Valéry Hamelin et Ariane Ouellet, coordonatrice du projet. L’équipe a bénéficié de l’accompagnement du muraliste de renom Omen.

Présentation:

Énergies, n.f. (gr. energia, force en action)

L’œuvre Énergies est une ode visuelle à la puissance physique de Joseph Jacques Hughes Laperrière, alias Lappy. Natif de Rouyn-Noranda, il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1987.

La lecture de l’œuvre peut se faire comme s’il s’agissait d’une ligne de vie ou d’un cycle. À gauche complètement, l’abstrait représente l’énergie primaire, celle disponible dans la nature avant toute transformation. En s’organisant à travers le temps, malgré l’adversité, elle prend une orientation résolument tangible par l’implantation d’un bâtiment porteur de rêves. Ici l’aréna est symbolisé par le triangle rouge orienté vers la droite.

Grâce à cette action, un système de forces positives s’est mis en place dans la région. Une réplique de carte topographique, sur laquelle il est possible de voir les affluents qui se dirigent vers une étendue plus grande, témoigne de ces forces en présence.

Le visage au centre de l’œuvre rayonne. Fier de ses accomplissements, il témoigne d’une détermination, d’un dynamisme et d’un caractère qui influencent le développement de notre ville. De cette énergie prête à être transmise et partagée de nouveau résulte une fierté collective, une vision nouvelle, une ouverture sur le monde

– Karine Berthiaume, 2016

Voir la capsule Culturat

Partager