Yes! L’école est finie!

Pour la diaspora étudiante Rouyn-Norandienne, c’est un classique : l’été, on retourne chez nos parents et on travaille dans la ville de notre enfance. C’est là qu’on retrouve nos souvenirs, nos caps de roche et notre famille. On constate que la ville a changé et on se demande si au fond, ce n’est pas nous qui avons changé. Depuis plusieurs semaines, ils sont là. Dans une chocolaterie ou une sandwicherie, ils pétillent d’espoir et de projets. Inspirant. Cette année, ils ne font pas que nous vendre, avec gentillesse, sandwich et café, ils nous proposent un réel vent de fraicheur théâtral. RNBLOG a rencontré, entre autres, Julie Renault-Roy, finissante en interprétation théâtrale au CÉGEP Lionel-Groulx de Ste-Thérèse. Son avenir est entre bonne mains, les siennes. Vous l’avez peut-être déjà vue sur scène interprétant «Bollée» dans la comédie musicale Noranda-Nord, écrite et composée par la prolifique Isabelle Morasse et mise en scène par Claude Laverdière. Si vous avez manqué cette chance, courrez vous acheter des billets pour la pièce Les filles Lafaille, drame théâtral commandé par la troupe Les voisins d’en haut, écrit par Pascale Rafie (Cabaret neiges noires) dans une mise en scène de Geneviève Maynard.

Partager