Des lunes souriantes multicolores à l’étoile filante au foulard rose et or, on passe par des rêves de formes – <br> Martine Savard

Des lunes souriantes multicolores à l’étoile filante au foulard rose et or, on passe par des rêves de formes –
Martine Savard

L’immense ciel de l’Abitibi nous enrobe avec ses étoiles, ses aurores boréales, ses nuages menaçants ou effilochés comme des cheveux d’ange, ses couchers de soleil en feu et son soleil d’hiver.

Des lunes souriantes multicolores à l’étoile filante au foulard rose et or, on passe par des rêves de formes faisait référence à ces grands espaces qui laissent place à l’imagination, à l’avenir, à la liberté. L’œuvre se déployait dans tout l’espace de l’entrée principale de l’école. Au sol, un ensemble de formes de couleurs vives suggéraient de manière ludique différents choix de parcours. Sur deux des murs, d’autres formes, selon leur disposition, proposaient tour à tour une action, un mouvement, ou encore un arrêt. Les divers éléments de l’œuvre, en découpes d’aggloméré de pin, était peint à l’acrylique et rehaussés de feuilles d’or.

L’œuvre était une approche poétique qui voulait traduire, tant auprès des élèves que des professeurs et des parents, cette nécessité de s’ouvrir à la création, à la liberté et à l’avenir.

Le titre poétique expliquait la symbolique de cette œuvre dynamique, pleine de force de couleur et d’humour.

L’artiste

Née à Montréal, Martine Savard vit maintenant à Rouyn-Noranda où elle se consacre entièrement à sa peinture. Détentrice d’une maîtrise en art visuel de l’UQAM en 1997, elle a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval de Québec en 1986. Son travail est présenté dans plusieurs centres d’exposition au Québec et à l’étranger. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections privées et publiques.

Plusieurs fois boursière depuis 1987, elle a reçu le prix de création artistique en Abitibi-Témiscamingue 2009 remis par le Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle a aussi réalisé quatre projets d’intégration des arts à l’architecture.

Des lunes souriantes multicolores à l’étoile filante au foulard rose et or, on passe par des rêves de formes
Peinture
Acrylique
1996

Partager